Assurance : Banco Carrefour prépare une place de marché

Assurance : Banco Carrefour prépare une place de marché

LES FAITS

  • Banco Carrefour vient d’annoncer le lancement prochain d’une marketplace dédiée à l’assurance. Pour ce faire, elle s’est rapprochée de l’AssurTech Suthub.
  • Pour qui : les porteurs de ses deux cartes de crédit Carrefour et Atacadão.
  • Via un parcours entièrement digital, la place de marché permettra de comparer, souscrire et personnaliser un contrat d’assurance. Les plus grandes enseignes du marché brésilien devraient y présenter leurs offres.
  • La souscription se fera sans sortir de la place de marché, laquelle sera hébergée sur un site séparé de celui de Banco Carrefour.
  • En complément, la plate-forme proposera des options de contact pour accompagner ses clients, notamment un serveur vocal interactif et un chat avec un conseiller humain.

ENJEUX

  • Tester un nouveau mode de distribution. Banco Carrefour s’aventure sur les terres de l’open-banking, en faisant le choix de la place de marché. Ce modèle nécessite de s’ouvrir aux offres des concurrents, mais présente en revanche l’avantage de mettre en avant la marque de l’enseigne et de lui permettre de conserver une relation directe avec ses clients.
  • Dans le cas de Banco Carrefour, les offres présentées peuvent venir en concurrence des siennes (encore que la liste précise des assurances proposées sur la place de marché n’est pas connue à ce stade). Mais l’enseigne se positionnera en tant qu’apporteur d’affaires et pourra dans le même temps fidéliser ses porteurs de cartes. Si elle s’étoffe, cette marketplace représentera à terme un moyen pour la banque de conserver ses clients captifs, de centraliser l’accès à leurs services financiers et d’améliorer sa connaissance.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Banco Carrefour estime avoir conçu un MVP avec cette première version de la marketplace qui devrait être ouverte dans le courant du mois d’août. Elle prévoit donc de l’enrichir rapidement avec de nouveaux partenaires et de nouvelles offres.
  • Quelques banques ont déjà testé ce type de collaborations, à l’image de DBS Bank à Singapour, dont la marketplace aborde 4 thématiques : immobilier, automobile, voyage et énergie. Pour chaque thème, la banque agrège les services de partenaires pour les métiers non financiers (assistance, réparation, location pour les véhicules) et y intègre ses propres offres pour les métiers financiers (assurance et crédit). Une vision qui lui permet de ne pas s’exposer à la concurrence tout en favorisant les collaborations pour satisfaire ses clients.

Actualitées liées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus