Après le mobile payment, le mobile ID ?

LES FAITS

Alors que le paiement avec application mobile reste encore marginal dans nombre de pays européens, au profit de la carte bancaire (en particulier en France), le taux de pénétration est beaucoup plus élevé dans les pays en voie de développement. En sera-t-il de même pour l’identité sur mobile, dite mobile ID

Dans son rapport publié le 26 octobre 2020, Juniper Research estime que quel que soit le secteur géographique, la demande d’identification à distance et d’accès sécurisé à des services numériques sera en croissance mondiale de 467 % entre 2020 et 2025 ; et cette croissance passera par le développement d’applications d’identité sur mobile. Le nombre d’applications mobile ID pourraient ainsi croître de 1 milliard en 2020 à 6,2 milliards en 2025, soit plus que le nombre de cartes d’identités électroniques. L’effet de la pandémie et de l’exigence d’inclusion est un accélérateur de ce déploiement massif mais surtout dans les pays émergents.

Extrait “Civic identity apps have come into their own as a way to boost digital financial participation, particularly in emerging economies.  Post-pandemic, this capability will be crucial in enabling increased digital engagement.”

La répartition de volume entre les 6 régions du globe, estimée en 2025 par Juniper Research, ne trouve pas son origine uniquement dans la répartition de la population mondiale. L’Asie (Chine, Inde) et le continent africain représentent plus de 75 % des volumes. Mais comment expliquer la répartition entre l’Amérique du Nord (USA, Canada), l’Amérique Latine, et les pays du continent européen, au regard de la répartition du nombre d’habitants ?

 

Vous êtes client ? Connectez-vous

Sinon, pour connaître les modalités de nos abonnements.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus