Apple se lance à fond dans les services

LES FAITS

  • A l’occasion de sa dernière keynote, Tim Cook a présenté les derniers dispositifs mis en place par Apple pour se recentrer sur les services. Un virage qui amorce un véritable changement de modèle.
  • Au programme : 
    • Apple News+ : un service d’abonnement presse proposant une expérience et des contenus personnalisés.
    • Apple Card : la carte de crédit pensée par Apple.
    • Apple Arcade : un service de jeux vidéo par abonnement.
    • Apple TV+ : le service de streaming vidéos d’Apple.
  • Apple TV+ sera accessible dès le mois de mai, Apple Arcade en octobre 2019. Apple News + et Apple Card se limitent pour leur part au marché américain, dans un premier temps. La carte devrait y débarquer cet été.

 

APPLE CARD

  • Une carte de crédit physique reliée au wallet Apple Pay de son utilisateur.
  • Pas de numéro de carte ou de codes visibles sur la carte.
  • Les informations de paiement s’intègrent à l’application mobile associée : numéro de carte et code de validation dynamique à la clé.
  • La carte est aussi liée à un programme de cash-back offrant une remise immédiate de 1%.
  • Un service de suivi de ses dépenses est disponible.
  • L’Apple Card a été conçue en partenariat avec Goldman Sachs et MasterCard.

 

ENJEUX

  • Trouver de nouveaux relais de croissance : Le chiffre d’affaires d’Apple issu de ses ventes d’iPhone a chuté de 15 % entre 2017 et 2018, la faute à un marché des smartphones saturé. Apple Music, l'App Store et iTunes génèrent pour leur part un chiffre d’affaires en hausse de 19 % sur un an, un chiffre sur lequel la firme compte désormais capitaliser en se tournant vers la production et la diffusion de contenus.
  • Fidéliser les utilisateurs : Apple constitue un catalogue de services toujours plus fourni et varié, accessibles en priorité pour les utilisateurs de ses hardwares. Du contenu premium leur sera par exemple proposé en exclusivité. Mais la grande nouveauté demeure que ces services seront aussi ouverts à ses non-clients.
  • Sécuriser le paiement et générer de nouveaux revenus : le lancement de l’Apple Card doit d’abord répondre à un enjeu de sécurisation des moyens de paiement dans un contexte de plus en plus marqué par les achats en ligne. Pour cela, Apple est le premier émetteur à sortir toutes les informations de paiement du support physique.
  • Rendre le paiement en ligne plus pratique et pousser l’usage d’Apple Pay : l’absence des coordonnées sur la carte elle-même doit aussi répondre à un souci de praticité. Nul besoin pour les internautes de consulter leur carte physique, ils disposeront de ces dernières au sein même de leur application mobile. Un parcours client qui, par voie de conséquence, va redynamiser l’offre Apple Pay dont les cartes ne seront que l’extension physique.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Un positionnement haut de gamme, des smartphones d’avant-garde, des ordinateurs, tablettes, lecteurs MP3 et un écosystème unique, ... Autant d’arguments hardware ayant participé à faire de la marque à la pomme une référence du marché High Tech.
  • Mais la montée en gamme de ses concurrents et la multiplication des acteurs n’auront pas laissé Apple seul au sommet. Aujourd’hui, la firme de Cupertino doit se réinventer, et cela passe apparemment par les services et par de nouveaux modèles économiques.

Vidéo : https://youtu.be/HAZiE9NtRfs

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus