Apple facilite le shopping en réalité augmentée

LES FAITS

  • La firme de Cupertino vient de déployer une nouvelle fonctionnalité de son outil de réalité augmentée Quick Look.
  • Objectif : accélérer et faciliter l’expérience de shopping.  
  • Les vendeurs et commerçant peuvent désormais ajouter un bouton personnalisé au service de réalité augmentée, Quick Look, afin de faciliter l’acte d’achat.
  • Quick Look a vu le jour en 2018. Elle permet aux utilisateurs d’iOS et iPadOS, par le biais d’applications comme Safari ou Messenger, de visionner leurs futurs achats dans leur environnement. Pour l’achat d’un meuble, par exemple, Quick Look permet de le projeter dans le logement de l’utilisateur pour visualiser son rendu avant de passer à l’achat.
  • Comment ça marche ? Les commerçants doivent fournir des modèles 3D de leurs produits sous le format USDZ. Par la suite Apple utilisera son ARKit pour réaliser le rendu des produits en réalité augmentée, de manière à ce qu’ils puissent s’intégrer au monde réel par le biais de l’écran.
  • Toutefois cette fonctionnalité ne permettait pas jusqu’ici de finaliser l’acte d’achat. L’internaute devait se rendre sur le site du vendeur afin de payer. Aujourd’hui Apple permet aux vendeurs d’intégrer un bouton de paiement directement à leurs produits visionnés en réalité augmentée.
  • Le bouton d’Apple permet entre autres aux internautes de payer avec Apple Pay et aux vendeurs de proposer un module de chat pour répondre aux éventuelles questions concernant les produits. Le bouton permet également d’afficher la liste des boutiques physiques proposant le produit à proximité.
  • Certains commerçants ont déjà adopté la nouvelle fonctionnalité d’Apple, comme Home Depot, Wayfair ou encore 1-800-Flowers.

ENJEUX

  • Lutter contre l’abandon de panier. Les achats réalisés sur Internet sont souvent compulsifs. Plus il y a d’étapes avant la finalisation de l’acte d’achat, plus les potentiels clients ont de chances d’abandonner le panier. En raccourcissant le processus, la nouvelle fonctionnalité d’Apple permet aux vendeurs d’éviter ces abandons et de s’adapter aux nouvelles formes de consommation.    
  • Plus de satisfaction. D’après une récente enquête menée par le site Build.com, les consommateurs sont moins déçus par les produits qu’ils achètent, lorsqu’ils ont pu les visualiser en réalité augmentée avant d’acheter. Cela contribuerait à réduire les retours produits de 22 %.   
  • Faire d’une pierre de coup. Cette fonctionnalité permet de booster les ventes, mais aussi d’être un levier de fidélisation des utilisateurs d’Apple grâce à une expérience client optimisée. Le shopping en réalité augmentée pourrait ainsi se démocratiser.

MISE EN PERPSECTIVE

  • La marque à la pomme n’est toutefois pas la seule à proposer la réalité augmentée pour optimiser les ventes. Pinterest y travaille déjà et permet, à titre d’exemple, de tester des rouges à lèvres en réalité augmentée depuis son application.
  • D’une manière générale, le social commerce commence à émerger, avec notamment les initiatives de Snapchat ou Pinterest.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus