Amazon Storefronts, une e-boutique dédiée au commerce local

Amazon ouvre un nouvel espace en ligne baptisé Storefronts. Cet espace met exclusivement en valeur les produits des petits commerçants américains de sa marketplace. Ce site secondaire vise à redonner de la visibilité aux commerçants qui vendent sur Amazon, pour les fidéliser tout en les maintenant captifs et conserver leurs flux de transactions.

Amazon annonce l’ouverture de Storefronts, un espace virtuel hébergé sur le site d’Amazon, sur lequel l’e-commerçant offre à ses petits marchands une visibilité supplémentaire. Dans un premier temps, Amazon a sélectionné 20 000 de ses 300 000 commerçants américains, tous clients de sa marketplace.

Storefronts permet de naviguer dans ce catalogue de produits locaux, avec des accès par thématique ou par type de boutique (artisans, femmes entrepreneurs, innovateurs, etc.). L’accent est également mis sur le fondateur lui-même et son activité (bio, voire vidéo de présentation). Chaque mois, quelques boutiques sont mises en avant.

Amazon communique sur le lancement de Storefronts via une campagne télévisée.

Notre analyse - Soigner des marchands en mal de visibilité

L’initiative d’Amazon répond avant tout aux critiques émanant des commerçants eux-mêmes, qui se plaignent de n’avoir que très peu de visibilité en propre sur la place de marché d’Amazon. Avec Storefronts, le fondateur et la marque sont davantage mis en avant, même si l’espace en question reste clos et hébergé au sein d’Amazon, sur un format encore proche des fiches produits traditionnelles. Il n’est pas question non plus de renvoyer l’acheteur vers le site de la boutique. Mais Storefronts leur offre un espace de communication plus grand.

En parallèle, le site vise une catégorie d’acheteurs à la recherche de produits locaux, désireux de soutenir les petits commerces américains, à mille lieux de l’image traditionnelle d’Amazon. En ce sens, l’e-commerçant lorgne un peu vers le modèle d’Etsy, la place de marché dédiée au fait main et à l’artisanat.  

Au-delà de cet enjeu d’image, le lancement de Storefronts vise à satisfaire une catégorie de commerce essentielle pour Amazon, puisqu’elle représente 1 achat sur 2 sur le site. Alors que ces commerçants peuvent se tourner vers nombre d’autres plates-formes, l’objectif est bien de les fidéliser et de les maintenir captifs. Amazon illustre bien là l’ambivalence de sa relation avec le petit commerce ; une dépendance qui semble donc faite pour durer…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus