Amazon fait « disparaître » l’encaissement en point de vente

Amazon présente Amazon Go, un concept de point de vente assorti de services, entièrement conçu autour d’un parcours d’achat « sans coutures » : une nouvelle façon de faire ses courses, sans passer en caisse, du moins, pas en magasin.

Cet espace met à profit des technologies diverses, dont Amazon précise que ce sont celles utilisées dans la conception des véhicules autonomes : Intelligence Artificielle, réseau de caméras et capteurs (mouvement).

Le but pour Amazon est de proposer un parcours client n’impliquant ni file d’attente, ni étape d’encaissement en point de vente. Le client lance l’application Amazon Go à son arrivée et scanne son QR code au niveau des portiques d’entrée. Il peut ensuite faire ses courses sans avoir à scanner les produits. Les capteurs et caméras permettent de l’identifier, ainsi que ses achats, associés à son compte Amazon Go. Chaque élément est ajouté automatiquement à son panier d’achat sur mobile sans qu’il ait à intervenir.

Une fois sorti du magasin, l’étape de paiement est effectuée : le compte Amazon associé est débité et le reçu transmis in-app. Ce concept donne lieu en ce moment à un test sur un espace d’environ 170 m2 à Seattle auprès des équipes d’Amazon. Un lancement commercial serait prévu début 2017. 

Mise en perspective Toujours le Graal de l’encaissement invisible et du paiement « mains libres »

Ce pilote est le fruit de plusieurs années de travaux de la part d’Amazon, qui n’a jamais caché son intérêt pour les points de vente physiques. Il fait d’ailleurs suite à l’acquisition en 2009 de SnapTell par Amazon : les outils de reconnaissance d’image imaginés par cette start-up avaient également été intégrés par son service de show-rooming en 2014.

Amazon pousse à l’extrême la notion de parcours « sans coutures ». Mais, au-delà de cette vision très innovante, reste qu’Amazon demeure très discret sur le détail des technologies employées et sur la manière d’identifier les achats sans scanner.

Amazon Go s’inscrit aussi dans la lignée d’autres initiatives, comme le paiement « mains libres » de Google ou, plus récemment, l’encaissement après la sortie du point de vente, chez Afterpay.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus