Payer avec les Google Glass

Payer avec les Google Glass

Le processeur américain The Members Group (TMG) présente une application de paiement dédiée aux Google Glass : ce nouvel exemple illustre l’attrait des sociétés de services pour cet outil innovant et pour les « wearable devices » en général…

L’Innovation Lab de TMG travaille à l’élaboration d’un service, baptisé See2Pay, reposant sur les Google Glass et sur la plate-forme Dwolla, spécialisée dans les modes de paiement en ligne alternatifs. Des tests ont déjà été réalisés à Des Moines (Iowa).

Une fonction de géolocalisation permet aux utilisateurs d’être avertis s’ils approchent d’un commerce acceptant Dwolla. Une fois dans le point de vente, ils sélectionnent les produits et règlent leur commande depuis leurs lunettes connectées (via Dwolla).

Les reçus dématérialisés leur sont transmis par e-mail.

Notre Analyse : Google Glass : un engouement qui se justifie

Plusieurs acteurs tentent désormais d’adapter les usages des Google Glass à leurs métiers (Kiabi dans la distribution, Wallaby pour la fidélisation, etc.). Les acteurs des paiements ne font pas exception bien que leurs initiatives, encore marginales, soient encore à l’état de concept ou de prototype.

Outre Google lui-même qui envisage Glass comme un moyen pour ses utilisateurs d’accéder à leur wallet (Observatoire de mai 2014), LevelUp, Intuit ou bien encore MasterCard ont déjà commencé à se pencher sur cet objet connecté. Moins connus, mais non moins innovants, Eaze et la start-up californienne RedBottle Design ont aussi présenté des applications permettant aux porteurs de Google Glass de réaliser des transactions en bitcoins.

Le nombre de personnes disposant à ce jour de cet outil (environ 14 000) reste insuffisant pour dégager un véritable profit. Mais TMG peut ainsi préparer le terrain en vue de développements futurs. Selon Juniper Research, d’ici 2018, les consommateurs pourraient avoir dépensé 19 milliards de dollars en objets connectés (contre 1 milliard en 2013) : un marché au potentiel important et des ambitions justifiées pour ces investisseurs des premières heures.

 

Actualitées liées

  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 21.12.2016

Cetelem et Monext poussent le paiement en n fois en ligne

BNP Paribas Personal Finance (via sa marque Cetelem) et Monext relancent leur offre de paiement en n fois pour les achats en ligne, avec une plate-forme modernisée. Un moyen pour les commerçants d’augmenter leurs ventes en cette période de fêtes de f...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 26.10.2017

Lancement officiel pour « Pay with Google »

Comme évoqué en mai dernier, Pay with Google permet à présent à ses utilisateurs de choisir de régler leurs achats au moyen d’une des cartes qu’ils ont préalablement stockées dans l’un des services du groupe. Une option qui s’apparente à du paiement...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 20.04.2017

Amazon Pay disponible en France

Amazon annonce le lancement d’Amazon Pay en France, en Italie et en Espagne. Jusque-là cantonné aux Etats-Unis, ce service concurrence des acteurs historiques, dont PayPal, et mise sur des bases client bien installées pour s’imposer.
  • Paiement
  • Ingénierie sociale
  • 09.12.2015

Le groupe Up lance une solution de paiement mobile privative

Le groupe Up lance une application de paiement mobile baptisée Pay by Up. Ce service complète sa carte restaurant mais devrait s’appliquer à toutes ses offres dématérialisées. Une tendance constatée généralement sur le marché des Titres Spéciaux de P...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 27.11.2017

Monext déploie la commande en un clic

Monext lance Payline Shortcut afin de réduire le délai requis pour effectuer une transaction en ligne : un moyen pour ce spécialiste de l’e-commerce d’améliorer les taux de conversion de ses clients commerçants en s’appuyant sur les principaux wallet...