Monnaie virtuelle : les bitcoins utilisables dans le monde physique grâce à Paymium et Aqoba
  • La start-up française Paymium, fondatrice de Bitcoin-Central, plate-forme permettant d’acheter des bitcoins et de payer avec, s’allie à Aqoba et au Crédit Mutuel Arkea, pour proposer un compte de paiement universel dédié aux bitcoins.
  • Paymium permettra aux utilisateurs de son portefeuille mobile, Paytunia, de disposer d'un compte de paiement, assorti d’un IBAN, pour stocker des bitcoins et payer avec dans le circuit monétaire traditionnel. Aqoba fournira l’infrastructure juridique et technique nécessaire à la gestion des fonds en euros et en bitcoins ; son actionnaire Crédit Mutuel Arkea gèrera le compte de paiement en euros.
  • La start-up travaille aussi à l’émission d'une carte pour autoriser les retraits DAB et les paiements de proximité. Selon elle, les comptes de paiement pourraient à terme être utilisés pour recevoir des fonds (salaire notamment) que le titulaire convertirait en bitcoins s’il le souhaite.
Source : Bitcoin Talk
  • Créés en 2009, les bitcoins souffrent toujours de leur manque de crédibilité, critiqués pour le caractère illégal des transactions qu’ils permettent (soupçons de blanchiment d'argent et vente de produits illicites) ; leur plate-forme est en outre régulièrement la cible des fraudeurs. Les sénateurs américains militent depuis 2011 pour l’interdiction de cette monnaie virtuelle et une enquête de la SEC serait toujours en cours.
  • Ce premier partenariat avec une banque, par l’intermédiaire d’un établissement de paiement, devrait permettre d’améliorer la confiance des utilisateurs et des commerçants, tout en contribuant à légitimer l’usage de cette monnaie virtuelle. En outre, les bitcoins seront utilisables pour la première fois aux points de ventes physiques grâce à la carte de débit associée.
  • Cette initiative sera l’une des premières visant à rendre possible l’utilisation d’une monnaie virtuelle dans le circuit monétaire officiel. Avant leur suppression cet été, les Facebook credits prétendaient à ce titre en ayant fait l’objet du lancement de plusieurs cartes prépayées privatives.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus